• Sandrine a 18 ans aujourd'hui.
    Elle fête ça avec ses copines, les doigts toujours serrés autour de son téléphone portable.
    Il y a de la musique, elle rit, sourit, chante, et crie son bonheur.
    Dans la nuit, Sandrine rentre chez elle.
    L'air glacial se faufile jusque dans ses os. Le froid fait piquer ses yeux.
    Au revoir merci, elle quitte la personne qui l'a raccompagnée, tourne la clef dans la porte, et en peu de temps elle est dans sa chambre, perdue au milieu d'une épaisse obscurité silencieuse.
    Soudain Sandrine se sent vide. Sandrine se sent seule. Une opaque lassitude s'insinue dans ses veines, dans son esprit.
    Sandrine a 18 ans ce soir et beaucoup pour être heureuse : elle est en bonne santé, elle n'est pas pauvre, elle ne vit pas dans la rue, elle a des amis, des amours.
    Mais les ombres qui noircissent le tableau éclatant d'harmonie qu'affiche sa vie ont tôt fait d'abattre le soleil qu'elle tenait de l'enfance, tapi dans son coeur.
    Ses larmes éteignent la chaleur de l'astre.
    Sandrine a tout pour être heureuse, elle est forte mais pourtant elle prend une paire de ciseaux.
    Parce que sa douleur intérieure est trop lourde pour être tenue par son coeur seule, Sandrine coupe ses poignets, afin que son corps en porte un peu la responsabilité.
    Avec des petits cris et des larmes, elle donne quelques accoups et appuie le métal froid et acéré contre sa peau tendre qui s'affaisse et bientôt se déchire.
    Le sang coule un peu, elle continue.
    Et son coeur se vide de sa peine, pour quelques instants, à mesure que le liquide vital quitte ses veines battantes.


    2 commentaires
  •  

    When You Were Angry You Had Love In Your Eyes
    When You Were Sad You Had Dream In Your Voice. 

     (Yoko Ono)


    1 commentaire

  • Cette chanson est pour moi représentative du génie de John Lennon.
    J'y retrouve à la fois le don pour les mélodies complexes mais saisissables, ainsi que sa voix reconnaissable entre mille, et, caché dans les paroles, un humour fin et omniprésent tout autant qu'un esprit d'anticonformisme.
    Cette chanson me parle, et John est véritablement un des artistes que je préfère.


    People say I'm crazy doing what I'm doing
    Well they give me all kinds of warnings to save me from ruin
    When I say that I'm o.k. well they look at me kind of strange
    Surely you're not happy now you no longer play the game

    People say I'm lazy dreaming my life away
    Well they give me all kinds of advice designed to enlighten me
    When I tell them that I'm doing fine watching shadows on the wall
    Don't you miss the big time boy you're no longer on the ball

    I'm just sitting here watching the wheels go round and round
    I really love to watch them roll
    No longer riding on the merry-go-round
    I just had to let it go

    Ah, people asking questions lost in confusion
    Well I tell them there's no problem, only solutions
    Well they shake their heads and they look at me as if I've lost my mind
    I tell them there's no hurry
    I'm just sitting here doing time

    I'm just sitting here watching the wheels go round and round
    I really love to watch them roll
    No longer riding on the merry-go-round
    I just had to let it go
    I just had to let it go
    I just had to let it go



    votre commentaire


  • votre commentaire
  •  

    .._...|..____________________, ,
    ....../ `---___________----_____|] = = =
    ...../_==o;;;;;;;;_______.:/
    .....), ---.(_(__) /
    ....// (..) ), ----"
    ...//___//
    ..//___//
    .//___//

    *couic* 


    1 commentaire